Oiseau chanteur ; Star ou rien !

image_oiseau-chanteur

Est ce que le premier qui attrapera le ver sera le plus intelligent et parviendra à conquérir le cœur de ses dames ?

C'est ce que les chercheurs de l'université de Floride Atlantique et leurs collaborateurs de l'université de Miami, Duke University, ainsi que le Collège de Charleston étaient déterminés à découvrir dans une nouvelle étude publiée dans la revue Cognition Animale .

Des preuves irréfutables montrent que les femelles préfèrent s'accoupler avec les congénères qui ont les meilleures capacités cognitives possibles et cela est vrai chez un certain nombre d’espèces animales, y compris les poissons, les oiseaux, les rongeurs et même les humains.

Dans le cas des oiseaux chanteurs mâles, leur capacité à chanter des chansons complexes suggère une bonne capacité cognitive qui leur permettrai d'attirer les femelles, ainsi que de repousser les mâles rivaux. Cependant, ce qui n'est pas encore clair c'est comment les oiseaux chanteurs femelles peuvent juger des capacités cognitives des partenaires potentiels.

« Ce serait tellement plus facile pour les oiseaux chanteurs femelles de choisir les mâles les plus intelligents si les males prouvaient leur intelligence avec des attributs physiques comme des couleurs vives et des plumes exagérées », a déclaré Rindy Anderson, Ph.D, co-auteur de l'étude et professeur adjoint des sciences biologiques Charles E. Schmidt College of science de FAU.

« Puisque les oiseaux chanteurs ne semblent pas avoir de physique qui affiche leur capacité cognitive, l'étude menée c'est concentrée sur l'aspect le plus sexuel chez ses animaux,  leurs chansons. »

Tout comme les bébés apprennent à parler par babiller, les jeunes oiseaux chanteurs mâles copient des chansons qu'ils entendent chantées par d'autres mâles plus matures présents sur le même territoire.

Dans certaines populations d'oiseaux chanteurs, la préférence des femelles est fondée sur la mesure de la précision des mâles à copier les chansons ainsi que leur capacité à apprendre tout un répertoire de chansons. Ainsi, plus le répertoire est large plus l'oiseaux mâle aura du succès auprès des femelles.

Donc, on peut supposer que les oiseaux chanteurs mâles qui chantent le mieux, le plus précisément et ont le plus de chansons dans leur répertoire serait également les plus intelligents de façon cognitive et ils auraient donc de meilleurs aptitudes dans des taches comme le traitement de l'information, l'apprentissage, la mémoire et la prise de décision ; ce qui ne laisserai pas indifférentes ces dames.

Des études antérieures qui cherchent à prouver le lien entre les capacités cognitives et les performances des oiseaux chanteurs durant leurs chants ont  mesurées la complexité des chansons  - à savoir, combien de notes uniques sont présentes dans une chanson, combien de temps dure la chanson et  à quel point la chanson est elle est élaborée et complexe. Étant donné que l'étude antérieure suggère que la capacité d'un oiseau chanteur de chanter des chansons complexes est surtout génétique plutôt que savante, on ne sait pas comment la complexité de la chanson pourrait être un signal de la capacité d'apprentissage.

img_oiseau-chanteur

Une nouvelle étude sur les oiseaux chanteurs : 

Cependant, une nouvelle étude du FAU est la première à se concentrer sur la précision de l'apprentissage du chant, par opposition à la complexité de la chanson et à l'apprentissage d'une chanson.Tout cela pour spécifiquement mesurée et tester la théorie selon laquelle la chanson chantée par un oiseaux chanteur peut signaler sa capacité cognitive.

Pour l'étude, Anderson et ses collaborateurs on utilisés des enregistrements audio de chansons de moineaux adultes qu'ils on fait écouter à de jeune moineaux de la même population (Melospiza Melodia) et cela dans le but d'observer l'association entre l'apprentissage et la performance à chanter. Cela leur a permis de réaliser des mesures plus précises que les études antérieures sur la réussite dans l'apprentissage d'une chanson. Ils ont mesurés et quantifiés le degré de précision avec laquelle ces jeunes mâles ont appris.

« La façon la plus directe pour évaluer la qualité de l'apprentissage d'une chanson chez ses oiseaux est de comparer les chansons produites par les jeunes mâles aux chansons "modèles" qu'ils ont entendues au cours de leurs périodes d'apprentissage critiques. Et la copie que les jeunes mâles font est parfaite et totalement similaire», a déclaré Anderson.

Les chercheurs ont évalués la capacité d'apprentissage d'une chanson en utilisant deux mesures inspirées des études précédentes à ce sujet: la proportion de notes et la précision moyenne de la copie de ces notes, telle que mesurée par corrélation croisée au spectrogramme (une technique utilisée pour évaluer la similitude des deux des signaux acoustiques). De plus, ils ont utilisés la chanson et la taille du répertoire en tant que troisième mesure de l'apprentissage.

Pour mesurer les capacités cognitives, ils ont analysés cinq tâches : la recherche de nourriture ; l'association de couleur ; l' inversion de couleur ; l'apprentissage spatial ; et "Detour portée". Ils voulaient tester la théorie qui suppose que la vitesse et la capacité d'un oiseau chanteur à apprendre ces chansons devraient être associés positivement avec les trois mesures de l'apprentissage du chant sur une partie ou l'ensemble de ces cinq tâches.

Dans la population des moineaux chanteurs sauvages, 200 chansons sont généralement suffisantes pour avoir un répertoire complet au yeux et aux oreilles des femelles. Cependant, les mâles mémorisent beaucoup plus de chansons qu'ils ne finiront par en produire. Anderson et ses collaborateurs ont enregistrés une moyenne de 1.550 chansons par mâle (plage 254-2,907) sur une période de cinq semaines commençant à environ 11 mois après hatchling.

« Nous avons été surpris car nous n'avons trouvés aucune preuve que la chanson et la cognition sont positivement associés dans l'ensemble, et notre étude est la première à percer un trou dans l'hypothèse où la qualité de l'apprentissage peut indiquer la capacité cognitive générale d'un oiseau chanteur mâle », a déclaré Anderson. « Il semble que les oiseaux chanteurs mâles n'ont pas des capacités cognitives générales, ils ont des capacités cognitives spécifiques qui ne s'associent pas positivement. »

L'étude a révélée que la capacité d'apprentissage d'une chanson est positivement associée à seulement deux capacités cognitives spécifiques: l'inversion des couleurs et l'apprentissage spatial.

« Les résultats de notre étude contraste vraiment avec la façon dont la cognition est perçue chez l'homme et d'autres espèces animales », a déclaré Anderson. "Chez les humains, nos capacités cognitives ont tendance à établir une corrélation entre elles. Si vous êtes intelligent, vous êtes intelligent en général. Si vous le faites bien à l'école, vous avez tendance à bien le faire dans les différentes disciplines et à travers différentes tâches cognitives. Avec les oiseaux chanteurs, il ne semble pas de travailler de cette façon" .

Nos sources :

Notez cet article
[Visiteurs: 3 Note: 5]

Laisser un commentaire